artistes, créateurs et créatrices


Les créateurs et les créatrices sont nombreux mais discrets dans la vallée de l’Antenne. Il faut savoir les découvrir :
- les très connus Georges Charpentier, Jacky Cognolato, Marie Häusermann mais aussi les disparus comme Géo Maresté ou Gabriel Albert : cf les articles ci-après.
- la dynamique association Les Couleurs de l’Antenne http://www.artmajeur.com/couleursdelantenne/
- le photographe Noé Bourgoin mémoire vivante de Matha et de la vallée
- l’exposition de peintures et dessins de juin chaque année, organisée par les Amis du site de Richemont avec des artistes de grande renommée : Richemont village d’artistes. Un blog très complet sur les oeuvres et les artistes a été réalisé : http://www.artistesrichemont.com/
- mais aussi comme certains tableaux des amis de Courbet, ceux qu’on a appelé un peu vite l’Ecole de Courbet en Saintonge. En image de rubrique, une partie d’un tableau de Louis Auguin sur l’Antenne, exposé au musée des Arts et d’histoire de Cognac
- ou encore les peintures de Jean-François Poussard et ses dessins subtils de la vallée de l’Antenne. (voir l’article arts plastiques)
- sans oublier les arts du bois au Pôle Bois de Bréville comme Corinne Garcia en marqueterie et Christophe Hermann en ébénisterie
- et bien sûr l’extraordinaire Jardin de Gabriel Albert à Nantillé ; enfin honoré par un très beau livre et en voie de restauration dans un projet d’envergure régional, un centre d’interprétation de l’art brut.

N’oublions pas non plus ceux et celles qui écrivent dans la vallée. Nous allons leur consacrer une rubrique à part entière. Citons pour commencer :
- Gilbert Baubeau de Ballans, le guetteur de nuages, poète et peintre tout à la fois http://gilbertbaubeau.fr/recueils-de-poesie/
- Hanna Ringena auteure allemande d’un premier livre poignant Moi, enfant de la guerre qui rend hommage aux saintongeais et au nord de la vallée à travers les effets paradoxaux de la guerre Elle habite Fontaine-Chalendray.

Et enfin (pour l’instant) le fabuleux travail de création de Peng Saenpinta à Matha devenue atelier de la haute couture. Peng Saenpinta propose, dans son atelier, la création - réalisation de robes de mariées sur-mesure "Made in Matha". Son style particulier allie le modernisme de la Haute Couture française au traditionalisme de la culture thaïlandaise pour toucher un public international qui s’élargit chaque jour un peu plus. Il vient d’habiller Miss Poitou-Charentes couronnée en automne 2016. D’autres trophées s’annoncent ! http://www.mariee-couture-saenpinta.fr


Antenne Nature Loisirs Patrimoine
Si nous ne conservons pas la nature, la Nature ne nous conservera pas — Yona Friedman