le cas du Ri Bellot

Un cas exemplaire de laisser faire... voire de tricheries.
Ripisylves arrachées et détruites sur 500m, puis replantées... en peupliers !!!
Violation de tous les textes réglementaires par la COFOGAR (et ses sous-traitants ?), replantation dans une prairie qui devient une peupleraie, le tout à moins de 500 mètres d’une église romane et d’un périmètre classé...
La photo de la rubrique "Protégeons la vallée" vous en donne un premier aperçu.


Antenne Nature Loisirs Patrimoine
Si nous ne conservons pas la nature, la Nature ne nous conservera pas — Yona Friedman