Quand Souillac et Berlouze font Baronneau...

Nous sommes sur la rive droite de l’Antenne.
Le Souillac prend sa source dans les hauts de Villars les Bois, à la Verdrie au coeur d’une jolie fontaine lavoir, tout près de Brizambourg. Il serpente dans les bois au pied de tumulus gaulois pleins de machefer car au lieu-dit les Minières on extrayait le minerai de fer avec du charbon de bois ; les scories résultantes ont fini par faire des tas de machefer qui pullulent dans la forêt pleine d’orchidées.

Après un curieux passage sur des concrétions calcaires, il est rejoint par le ru de Fontbelle - encore un beau lavoir source découvert et au fond dallé - puis quelques kilomètres plus bas au pied de Villars par la petite Berlouze née dans un vallon plus au Sud.
La légende dit que ce confluent couvert d’aulnes (les vergnes en saintongeais)étant sur les terres d’un certain M. Baronneau, on a appelé officiellement dès lors le nuveau ruisseau plus abondant le Baronneau.
Ce dernier se jette dans l’Antenne bien plus loin en aval de Migron.


Antenne Nature Loisirs Patrimoine
Si nous ne conservons pas la nature, la Nature ne nous conservera pas — Yona Friedman