Moines autrefois en Vallée de l’Antenne

Pas de grande abbaye apparemment en Vallée de l’Antenne - celle de Fontdouce est à deux pas, l’Abbaye carolingienne de St Jean d’Angély à peine plus distante - mais des prieurés nombreux dont les traces nous sont restées.
• Celui de Gandoury à Charves (aujourd’hui Gandourie à Cherves) et ses 6 moines de l’Ordre des Grandmontains nous a laissé un trésor inestimable aujourd’hui dispersé. Il fut retrouvé près de Chateau Chesnel en 1896, une exposition puis notre Livret d’ANLP n°6 l’ont reconstitué... en photos. On peut encore voir dans les bois une des sources qui l’approvisionnait et un vivier.
L’Abbaye (prononcer "la baïe" comme en gascon) à Brizambourg était un prieuré connu pour y avoir abrité la rencontre de Philippe le Bel et Edouard 1er désireux d’éviter la guerre entre la France et l’Angleterre. Une rencontre organisé par l’évêque de Bordeaux Bertrand de Goth devenu pape. Il aurait protégé la rencontre avec 400 verdiers, ces "garde-forestiers"qui supervisaient les bûcherons, les charbonniers, etc. Le nom du village de la Verdrie - où naît le ruisseau du Souillac ou "Riboussa" - en serait issu.
La Clunie (ou Cluny sur les cartes anciennes) à Nantillé aurait abrité quelques moines dépendant de la célèbre Abbaye de Cluny. Non loin du château disparu dont il reste encore les profondes douves dans le bois voisin.
L’Abbaye est un lieu-dit à La Brousse qui fut peut-être un prieuré dépendant de l’Abbaye de St Jean d’Angély mais la carte de Cassini parle de L’Abeille... Le mystère demeure. C’est aussi un lieu-dit à Haimps où subsiste encore un moulin à eau qui alimentait le prieuré de quelques moines.
• De même qu’aux Touches avec sa fontaine aux moines du XIè siècle, creusée dans le rocher qui soutient l’église sur la colline.
Les templiers établis à Chateaubernard nous ont laissé les trois moulins de Javrezac tandis qu’à Beauvais-sur-Matha, il reste de la Commanderie, un puits et une grange fortifiée.


Antenne Nature Loisirs Patrimoine
Si nous ne conservons pas la nature, la Nature ne nous conservera pas — Yona Friedman