les coués

Dès le Moyen Age, les habitants de la vallée, aidés par des moines d’origine hollandaise, ont tenté d’endiguer la trop grande présence de l’eau par des canaux pour l’évacuer.
Le passage d’un canal sur un ruisseau naturel s’appelle un "coué" en saintongeais, mot peut-être issu du germain ’ka’ pour dire "s’écouler"... et les résidents disent un siphon.
Il en existe une dizaine dans la vallée. Notre recensement continue...
Cette affiche au format A2 ( 50 x 78) est à 3 euros. Contactez nous sur le site ou sur notre stand dans les manifestations de la vallée..


Antenne Nature Loisirs Patrimoine
Si nous ne conservons pas la nature, la Nature ne nous conservera pas — Yona Friedman