la bétoine officinale ou épiaire vulgaire

Assez rare elle aussi, on en trouve quelques pieds à la fin juillet dans le petit bois de la Breuille au fond d’une vallée sèche... mais où reste un peu d’humidité, l’eau n’est sans doute pas très loin.
Elle est moins grande que l’épiaire des marais que nous avions indiquée par erreur.


Antenne Nature Loisirs Patrimoine
Si nous ne conservons pas la nature, la Nature ne nous conservera pas — Yona Friedman