des murs pleins de secrets

Quand vous regardez les murs des maisons des siècles passés, avant le 20è, vous y remarquez de biens curieux détails :
- une pierre qui dépasse, la pierre à litres, qui assurait la cohésion du mur et dont on dit que le propriétaire en la découvrant offrait un litre de vin au constructeur,
- un trou rectangulaire souvent à intervalles réguliers, le creux de chafaud, qui servait à installer les échafaudages pour construire le bâtiment,
- deux trous verticaux, la cage à chanterelle ou pierre à perdrix,
 derrière laquelle on mettait à chanter une perdrix femelle pour attirer le mâle et en faire un joyeux festin,
- le creux de moineaux ou trou à moineaux existait sous deux formes. L’un était fait de deux tuiles face à face, où venait nicher un moineau qui pouvait passer dans les combles pour les débarrasser des insectes nuisibles. . L’autre était un nichoir en terre cuite, où le moineau venait se faire attraper par le propriétaire du mur, quand les temps étaient difficiles comme le montre cette photo.
- et tant d’autres.... comme les poulaillers en pierre, etc.


Antenne Nature Loisirs Patrimoine
Si nous ne conservons pas la nature, la Nature ne nous conservera pas — Yona Friedman