Confinés

Bonjour à toutes et tous,
Quelle étrange situation ! Inédite et frustrante à la fois.
Depuis le dernier atelier plantes sauvages du vendredi 13 mars chez Nicole, nous avons annulé le CA du 19, la Cove du 17, la sortie aux carrières avec Serge du 21, l’atelier faune sauvage du 27, la nomade du 4 avril, l’atelier chemins du 21 et ça n’est pas fini, hélas.
Mais les échanges et activités se poursuivent à distance, on redécouvre ses proches alentours printaniers, on s’envoie des fleurs (clandestines en cercle confiné...) et des oiseaux rares(rousserolle effarvate), des films à voir sur les arbres avec les retrouvailles de Francis Hallé et Georges Feterman ; certains.es se lancés dans la couture de masques pour le département de la Charente,
le dépliant du sentier des sources de la Guienne à Nantillé est fini et va partir chez l’imprimeur. Le nombre de puits dans notre inventaire atteint les 210 tandis que le projet de Dictionnaire amoureux de la Vallée de l’Antenne germe doucement…
Pourrons nous faire la nomade du 11 juin ? L’escapade botanique du 5 juin pour l’Espace Découverte ? Et celle du 26 dans les bois de Gibourne à la rencontre des cupidones bleues ? La balade des puits mitoyens à Fresneau avec Jacques ?Incertitudes…
Continuez à m’envoyer vos coups de coeur sur la vallée, car nous sommes tous devenus endémophiles ! Quétoukolè ? Le mot endémophile* qui veut dire amoureux de son pays et des beautés qui font son originalité. Dont les espèces endémiques végétales et animales du lieu qui nous est cher.
J’espère que l’absence temporaire de vos proches, enfants et petits enfants si vous en avez, ne vous pèse pas trop. Prenez bien soin de vous.


Antenne Nature Loisirs Patrimoine
Si nous ne conservons pas la nature, la Nature ne nous conservera pas — Yona Friedman